i.SPLF Biblio
Sources & critères | Rechercher
LOGIN
Modifier votre profil
Publications du Jeudi 26 novembre 2020

FOCUS "ASSISTANCE À LA FONCTION RESPIRATOIRE"
Avec le soutien institutionnel de L3 Médical
Les corticoides nasaux diminuent les effets secondaires de la PPC
  Charnsiri Segsarnviriya et al. - Sleep and Breathing 2020; aop: 10.1007/s11325-020-02236-5

Enfin un outil pour cet effet secondaire de la PPC: à 3 mois, moins d'effets secondaires!

- Pr Jésus Gonzalez-Bermejo -
Version HTML | Version PDFVersion imprimablePartager cet article

À LA UNE
Valeur des DDimères en cas de Covid 19 pour le diagnostic d’embolie pulmonaire associée
  Sofía Ventura-Díaz   et al. - Emergency Radiology 2020; 27(6): 679-89

Cette modeste étude monocentrique rétrospective d’une équipe de radiologues madrilènes s’intéresse à la valeur prédictive des DDimères lors de la suspicion d’embolie chez des malades Covid 19. Ils on repris 242 dossiers d’angioscanners demandés dans ce contexte dont 30% se sont révélés de véritables EP. Ils ont regardé la valeur des DDimères de ce jour-là.  Avec une modélisation simple de courbe ROC le seuil le plus pertinent se révèle être à 2903 ng/ml. La sensibilité est alors de 81% et la spécificité de 59%.

Pas terrible, mais comme la maladie elle-même fait monter les DDimères…

- Dr Olivier Brun -
Version HTML | Version PDFVersion imprimablePartager cet article

L'antibiothérapie intraveineuse anti-Pseudomonas ne fait pas mieux que le traitement oral dans la mucoviscidose. L'étude TORPEDO-CF
  Hewer, Simon C Langton et al. - The Lancet Respiratory Medicine 2020; 8(10): 975-86

Près de 300 malades atteints de mucoviscidose colonisés à Pseudomonas aeruginosa ont été randomisés vers un traitement antibiotique IV (14 jours de ceftazidine et tobramycine) ou vers un traitement antibiotique per os (12 semaines de ciprofloxacine). 44% des sujets en IV et 52% des sujets per os arrivaient à une éradication, sans différence significative, 8% d'effets secondaires ont eu lieu dans les 2 groupes. Les coûts et la complexité étaient plus importants dans le groupe IV. On a beau décortiqué la méthodologie et notamment le calcul d'effectif, le nombre de patients inclus était bien celui nécessaire pour démontrer une supériorité des antibiotiques IV... cela simplifiera la vie des patients de manière rassurante. On attend les recommandations de nos centres experts!

 

- Pr Jésus Gonzalez-Bermejo -
Version HTML | Version PDFVersion imprimablePartager cet article

Démonstration claire que pour le dépistage d'un SARS-COV2, le prélèvement salivaire fait mieux
  Brendish, Nathan J et al. - The Lancet Respiratory Medicine 2020; 8(12): 1192-200

Encore une étude pragmatique et rigoureuse faite par nos collègues anglais. Ils ont comparé 2 groupes de dépistage de suspects cliniquement d'avoir une covid19, soit par test salivaire sur place aux urgences, soit par PCR au laboratoire. Résultats sans appel :

1) Plus de malades détectés dans le groupe test salivaire 39% des sujets, contre 28% pour la PCR

2) Résultat en 1,7heure pour le prélèvement salivaire et 22h pour la PCR

Le résultat était encore plus significatif en cas de covid19 grave. Évidemment la spécificité était la même dans les 2 groupes (2% de faux positifs dans les 2 groupes). Et allez voir le tableau 2 pour voir l'intelligence pragmatique outre manche.

 

- Pr Jésus Gonzalez-Bermejo -
Version HTML | Version PDFVersion imprimablePartager cet article


Afin de vous accompagner dans votre pratique professionnelle et vous permettre un accès facilité et toujours disponible à l'information médicale, nous mettons à votre disposition cette plateforme scientifique ciblée sur votre domaine d'expertise.
GNM Healthcare Consulting Ireland, Ltd vous propose un accès privilégié aux derniers articles, disponibles en version originale et intégrale, aux formats PDF et HTML en pneumologie.

www.splf.org
Attention : l'objectif est de fournir des informations sur l'état actuel de la recherche ; ainsi certaines données publiées dans ces articles peuvent ne pas avoir été validées par les autorités de santé françaises et seront mentionnées comme telles. La publication de ce contenu est effectuée sous la seule responsabilité de l'éditeur. Les laboratoires Chiesi et L3 Médical ne sont pas intervenus dans le choix du contenu ni dans la rédaction des articles.
Consultez la version en ligne
En collaboration avec
www.chiesi.fr www.l3medical.fr
soutien de la SPLF

En m'abonnant au service "i.SPLF Biblio", je confirme avoir pris connaissance des Conditions générales d'utilisation du service et j'accepte que GNM Healthcare Consulting Ireland, Ltd utilise les données saisies lors de mon inscription dans le but de me fournir un envoi d'informations hebdomadaire en lien avec ses services conformément à la Politique de confidentialité.
Vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, de suppression, de limitation du traitement ainsi qu'un droit à la portabilité de vos données personnelles. Vous pouvez également exercer le droit de vous opposer au traitement en vous désabonnant à tout moment en cliquant sur le lien "Se désabonner". Cette action entraînera une désinscription de nos services. Pour exercer vos droits, il vous suffit d'adresser une demande à dpo@gnmhealthcare.com. Si vous estimez, après nous avoir contactés, que vos droits ne sont pas respectés vous pouvez adresser une réclamation à la CNIL.