i.SPLF Biblio
Sources & critères | Rechercher
LOGIN
Modifier votre profil
Publications du Vendredi 03 juillet 2020

FOCUS "ASSISTANCE À LA FONCTION RESPIRATOIRE"
Avec le soutien institutionnel de L3 Médical
21% + débit d'O2x3 est la formule qui approche le mieux la FiO2 d'un malade sous O2
  Rémi Coudroy et al. - Thorax 2020; aop:10.1136/thoraxjnl-2020-214863

Les auteurs ont cherché la meilleure formule comparée à une FiO2 mesurée avec un capteur externe. Le meilleure formule est 21+débit d'O2x3...bon...il est peut être temps d'utiliser des capteurs à FiO2 plutôt que de faire des calculs (autour de 500 euros!). La FiO2 dépend beaucoup du débit inspiratoire du malade et ne rentre pas dans la formule!

- Pr Jésus Gonzalez-Bermejo -
Version HTML | Version PDFVersion imprimablePartager cet article

À LA UNE
Pourquoi fait-on des ponctions pleurales évacuatrices ?
  Muruganandan Sanjeevan et al. - The European respiratory journal 2020 Feb

Pour que les patients soient soulagés dit on mais pourquoi certains le sont plus que d’autres ? Cette étude australienne très simple, a évalué prospectivement 145 malades avant la ponction (1680 ml en moyenne) et le lendemain. Les malades sur les différentes échelles sont moins dyspnéiques après (ouf !). Cette amélioration est d’autant plus marquée que le patient est très essoufflé avant, que l’étiologie est bénigne, et que les mouvements diaphragmatiques sont anormaux avant la ponction. Cette amélioration de la course diaphragmatique est plus importante que la rééxpension pulmonaire. Les gains fonctionnels sont modestes plus nets sur le test de marche (+ 30 m) que sur le VEMS (+220 ml) ou la CVF (+300 ml).

Donc on ponctionne pour soulager les patients via l’amélioration de leur course diaphragmatique.

- Dr Olivier Brun -
En savoir plus...Partager cet article

Quelle « norme » pour les éosinophiles circulants ?
  Hartl Sylvia et al. - The European respiratory journal 2020 May; 55(5)

Classiquement les biologistes considèrent que les éosinophiles sur une formule sanguine doivent être en dessous de 500/mm3. Une équipe autrichienne nous interpelle avec cet article de l’ERJ. Ils ont dosé les éosinophiles sanguins de plus de 11 000 citoyens (issus de la cohorte LEAD) et les ont interrogés. Du fait de la distribution asymétrique de la courbe ils ont pris le seuil de 210 qui correspond au chiffre au-dessous duquel se retrouve 75% de la population. Les facteurs associés à une valeur supérieure à 210 sont l’âge inferieur à 18 ans, le sexe masculin, l’obésité et le syndrome métabolique, le tabagisme, l’asthme et la BPCO ainsi que la notion de prick tests positifs.

Après avoir exclu les valeurs extrêmes et les enfants, il est retrouvé une valeur médiane de 120 chez l’homme et 100 chez la femme. De quoi réfléchir… Malheureusement ce qui nous intéresserait le plus serait de connaitre les valeurs tissulaires….

- Dr Olivier Brun -
En savoir plus...Partager cet article

L'exposition au diesel, surtout au niveau professionnel augmente le risque de cancer du poumon
  Ge Calvin et al. - American journal of respiratory and critical care medicine 2020 Apr

En poolant plusieurs études d'exposition au gaz de brûlure de diesel  les auteurs arrivent à corréler la quantité exposée et le risque de cancer du poumon. Les résultats sont que la relation est plus forte avec les cancers à petites cellules et moindre avec les adénocarcinomes. Mais le sur-risque est de 1.09 à 1.41 du moins exposé au plus exposé. Le risque de faire un cancer du poumon du moins exposé au plus exposé était, après 45 ans d'exposition de 3%, de 0.99% et 0.04%. Toutefois attention, j'ai "traduit" en un langage partageable les données de cet article d'épidémiologie pure, les risques et mesures faites sont un peu plus complexes....mais retenons que le risque existe et qu'il n'est pas non plus massif.

- Pr Jésus Gonzalez-Bermejo -
En savoir plus...Partager cet article


Afin de vous accompagner dans votre pratique professionnelle et vous permettre un accès facilité et toujours disponible à l'information médicale, nous mettons à votre disposition cette plateforme scientifique ciblée sur votre domaine d'expertise.
GNM Healthcare Consulting Ireland, Ltd vous propose un accès privilégié aux derniers articles, disponibles en version originale et intégrale, aux formats PDF et HTML en pneumologie.

www.splf.org
Attention : l'objectif est de fournir des informations sur l'état actuel de la recherche ; ainsi certaines données publiées dans ces articles peuvent ne pas avoir été validées par les autorités de santé françaises et seront mentionnées comme telles. La publication de ce contenu est effectuée sous la seule responsabilité de l'éditeur. Les laboratoires Chiesi et L3 Médical ne sont pas intervenus dans le choix du contenu ni dans la rédaction des articles.
Si vous rencontrez des problèmes d'affichage, cliquez ici
En collaboration avec
www.chiesi.fr www.l3medical.fr
soutien de la SPLF

En m'abonnant au service "i.SPLF Biblio", je confirme avoir pris connaissance des Conditions générales d'utilisation du service et j'accepte que GNM Healthcare Consulting Ireland, Ltd utilise les données saisies lors de mon inscription dans le but de me fournir un envoi d'informations hebdomadaire en lien avec ses services conformément à la Politique de confidentialité.
Vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, de suppression, de limitation du traitement ainsi qu'un droit à la portabilité de vos données personnelles. Vous pouvez également exercer le droit de vous opposer au traitement en vous désabonnant à tout moment en cliquant sur le lien "Se désabonner". Cette action entraînera une désinscription de nos services. Pour exercer vos droits, il vous suffit d'adresser une demande à dpo@gnmhealthcare.com. Si vous estimez, après nous avoir contactés, que vos droits ne sont pas respectés vous pouvez adresser une réclamation à la CNIL.